Disparition des Pierres grises du Nord

Pour ChrisGray Rocks annonce

Série Zone de guerre en temps de paix

Quand on ne voit pas on oublie. J’avais oublié mes escapades d’adolescente des années 80. J’avais oublié le restaurant du sommet où l’on rencontrait des skieurs d’un autre âge, authentiques transportant en eux le ski, le vrai. J’avais oublié ces pentes que j’aimais tant dévaler en regardant le lac gelé. J’avais tout oublié les Pierres grises et de leur tradition unique et chaleureuse.

Jusqu’à ce que

Je passe devant 30 ans plus tard.

30 ans…moins 4.

Car depuis 4 ans, ce joyau du patrimoine laurentien retourne lentement à la nature.

Les Pierres grises agonisent brutalement, violemment, injustement. Chaque minute qui passe est occupé par un froid trouble, un vent hostile, une lumière noire. Site déchiré, hanté de bourrasques de dévastations, de tourmentes inachevées, de scènes d’égarement aux relents de diésel, d’eaux stagnantes, de verres brisés et de débris moisis. Antre de folie à la déchéance cruelle. Patrimoine tué face à la montagne tremblante de richesse indécente.

Piscine du "fitness centre", Auberge Gray Rocks, août 2013

Piscine du « fitness centre »

Des serres destinées à la culture de fleurs et de fines herbes

Serres destinées à la culture de fleurs et de fines herbes

Centre de tennis

Centre de tennis

Tenniswomen, été 2008?

Été 2008?

Escalier du lac

Vue sur le lac Ouimet

Vue sur le lac Ouimet

Photos prise sur le site de Gray Rocks, St-Jovite / Mont-Tremblant, Québec, août 2013

Publicités

2 réflexions sur “Disparition des Pierres grises du Nord

  1. Ces tiers-paysages sont émouvants, troublants. Ils disparaissent, subitement ou graduellement. On trouve quelques artefacts, quelques traces ou tracés. D’autres ont disparu complètement. Ce sont des voies ferrées, des sites touristiques. Parfois des villages, parfois une prairie, des champs, une mer disparue.
    Leur retour ou leur redécouverte est alors émouvant. Bravo pour la démarche. Belles trouvailles.

    • Merci Julien pour votre commentaire. Lorsqu’on visite des endroits abandonnés, c’est comme faire un voyage dans le temps. Cela procure toute sorte d’émotions. mDans le cas de Gray Rocks, il est très dommage qu’on le laisse s’effriter de la sorte. C’est comme si on ne respectait pas notre passé, qu’on taisait nos traditions, dans ce cas-ci la naissance du ski et le berceau du tourisme des Laurentides.
      Le texte sonne peut-être trop fort par rapport au propos et aux images mais ce sont les émotions que j’ai ressenties durant ma visite l’été dernier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s