Pas de deux

Derrière les cheminées du méridien urbain

La montagne royale a givré

Des frimas de dentelles, des plumes de verglas

Des écailles de brume, des orfèvreries de glace

 

Soleils_Neiges2

 

Dans ces jardins d’érables de la forêt montréale

Balayés des poudres des taïgas sudistes

Nous foulons les sentiers de sable et de sel

Vêtus des laines de loutre et de castor

Pour danser dans les halos violets de l’air inuit

Une valse des neiges, une mazurka céleste

Un pas de deux

Embrasés de soleils aux parcelles d’étoiles

 

© Isabelle Crépeau, 2013

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Pas de deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s