Jour 9

Arbres inondés

Après les fièvres de froid et les pavés d’engelures
La saison se dissout des rigueurs de l’ardeur
Et les ruines de neiges cernées d’ombres de gris
Succombent aux giboulées de mars ondées de pluie
Et dans les ciels irisés de fards de l’espoir
Se découd un ruban de bises de printemps

 

© Isabelle Crépeau, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s