Tissus d’univers

Pour Marcel


Labourer la ville

Enbitumé

Dans une lumière vagabonde

Sous les airs de guitare cosmopolites

Dépouille-toi de tes calligraphies

Alors tes rides caresseront

Les poussières de l’âge

Betty Goodwin, 1923-2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s