Maître de vie

à Rogerfleur-de-mandariner

Quand il observe les fleurs de mandarines
Le temps n’est plus demain, hier n’a plus d’avant 
Ta bohème 
Comme une marée, un reflux
Se targue
Tourbillon défiant
Je n’aurai pas le temps, pas le temps, dit-il
D’aller toucher les derniers froids et tracer le prochain trait
Je t’ai écrit sur les névés
Pour que hier ne dure pas mais que demain demeure
Inflorescence  

© Isabelle Crépeau – 2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s