Dernière nouba

À Andrée


Elle a quitté l’hiver
un matin de plaine
empruntant les allées
engourdie
entre deux repos

Solaire, depuis les blancs marins
elle vient caresser mes joues,
habiter ma solitude
en eux

Elle attrape mes plaintes
éphémères pigments
échappés sur les aiguilles
Lumineuse, je te suis
Et ce sera

© Isabelle Crépeau - 2018
Publicités

Une réflexion sur “Dernière nouba

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s