Disparition des Pierres grises du Nord

Pour ChrisGray Rocks annonce

Série Zone de guerre en temps de paix

Quand on ne voit pas on oublie. J’avais oublié mes escapades d’adolescente des années 80. J’avais oublié le restaurant du sommet où l’on rencontrait des skieurs d’un autre âge, authentiques transportant en eux le ski, le vrai. J’avais oublié ces pentes que j’aimais tant dévaler en regardant le lac gelé. J’avais tout oublié les Pierres grises et de leur tradition unique et chaleureuse.

Jusqu’à ce que

Je passe devant 30 ans plus tard.

30 ans…moins 4.

Car depuis 4 ans, ce joyau du patrimoine laurentien retourne lentement à la nature.

Les Pierres grises agonisent brutalement, violemment, injustement. Chaque minute qui passe est occupé par un froid trouble, un vent hostile, une lumière noire. Site déchiré, hanté de bourrasques de dévastations, de tourmentes inachevées, de scènes d’égarement aux relents de diésel, d’eaux stagnantes, de verres brisés et de débris moisis. Antre de folie à la déchéance cruelle. Patrimoine tué face à la montagne tremblante de richesse indécente.

Piscine du "fitness centre", Auberge Gray Rocks, août 2013

Piscine du « fitness centre »

Des serres destinées à la culture de fleurs et de fines herbes

Serres destinées à la culture de fleurs et de fines herbes

Centre de tennis

Centre de tennis

Tenniswomen, été 2008?

Été 2008?

Escalier du lac

Vue sur le lac Ouimet

Vue sur le lac Ouimet

Photos prise sur le site de Gray Rocks, St-Jovite / Mont-Tremblant, Québec, août 2013

Publicités