Condamner la lumière de mai

Fenêtre murée d'un hangard, Montréal

À la fin des années 1980, des fenêtres du bâtiment où je travaille ont été murées. La société qui occupait l’espace y imprimait des billets de loterie. Depuis, la nouvelle vocation de l’édifice réaffirme ce choix de masquer certaines ouvertures.

Un bâtiment aux fenêtres murées interpelle l’œil. Il cherche un indice pour comprendre ce qui a mené à la condamnation des ouvertures. Alors que l’intervention est souvent invisible de l’intérieur, la façade révèle le plein qui crée le vide, la coupure qui engendre le manque, la rupture qui marque l’absence.

De lumière, de mouvement, de liberté et de vie.

Porte murée, Montréal

Bonjour,
J’ai acheté une maison avec une cour intérieure. Les ouvertures ont été murées afin de préserver l’intimité.

§

Bonjour,
La fenêtre de la salle de bain a été murée. Cela entraîne une perte de jouissance de la lumière naturelle et des frais supplémentaires en éclairage et ventilation.

§

Bonjour,
Les fenêtres ont été murées sur tous les paliers de mon immeuble. Une odeur de renfermée se fait sentir.

§

Bonjour,
De 1798 à 1926, la France taxait le propriétaire en fonction du nombre de portes et de fenêtres. Il s’agissait d’une pratique inspirée des Romains.

3 fenêtres murées, Montréal

Bonjour,
Des restaurations seront menées sur la façade de l’entrepôt frigorifique pour rouvrir les fenêtres murées.

§

Bonjour,
Au collège Villers les fenêtres partiellement murées des façades latérales ont été dégagées.

§

Bonjour,
Les amis du château de Chalus projettent la réouverture de différentes ouvertures murées.

Et redonner au bâtiment son aspect d’origine.

Publicités

Snapshot Rosemont : bornes vintages

3 Bornes McAvity rue Holt, Montréal, Qc

Lieu : rue Holt, Quartier Rosemont, Montréal

Type de paysage : urbain et industriel

Date : années 1940-1960

Voici de curieux poteaux de fonte rouillés, alignés tels des gendarmes. Je passe devant chaque jour sans vraiment les voir. On dirait de vieux télescopes.

À quoi servent-ils? Ce sont peut-être d’anciennes bouches aérations d’un passage ou d’un bunker souterrain. Ou bien un dispositif de sécurité aujourd’hui désuet? Il y aurait eu une caméra cachée dans l’œil du cyclope?

Les poteaux sont « signés » et datés : McAvity, 1954, 1968, 1946 (de gauche à droite).

T. McAvity & Sons Ltd : compagnie de St-John, Nouveau-Brunswick fondée en 1834. Fabriquant de valves pour locomotives, usines de pâtes et papier et pour systèmes d’eau municipaux.

J’en conclus que ce sont des bornes d’incendie spéciales.

Vous vous demandez ce qu’il y a derrière la fente de type burka? Coulé dans l’étain, on peut lire le mot « OPEN ». Ces bornes seraient donc encore en fonction.

Borne d’incendie, Borne-Fontaine, Poteau d’incendie, Hydrante, Borne Hydrante, Hydrant