Chant d’août 

Sur la pierre, ma peau

Respirant la chaleur 

Le temps glisse en mes souvenir

Champs d’août, chant doux

Bruisse sous mes pieds

Calme mes brûlures

Redevenir harmonie

 

© Isabelle Crépeau – 2017

 

Publicités

Incursion solaire

20140807-222323.jpg

 

Odeur de pluie d’ondées tropicales
Moiteur sucrée de nuits de carnavals
Sous les averses des ciels de bitume
L’apesanteur en buées d’amertume

Et je pense à la douce Provence
À ces vacances au soleil de France

À regarder les oliviers danser
Dans les mistrals à fleur de citronnier
À ces cigales qui laissent les journées
Ruisseler les degrés dans le farniente
Et ces brunantes aux miels de romarin
Sur les chemins de thym bleu lavandin

Et je pense à la douce Provence
À ces vacances au soleil de France

C’en fut ainsi au temps des romains
Tout comme dans les récits contemporains
Que l’on relit par un soir de gris
Sur le patio au phébus de minuit

 

© Isabelle Crépeau, 2014

 

 

42 miles

 

20140719-193943-70783333.jpg

Il est de ces journées
Désabonnées du temps
Où les cages de bruit
Se désincarnent doucement
Sur les tranches de vie
Qui s’effeuillent lentement
Sur les rosées de pluie
Des nuits de sentiments

Aux refrains de juillet lancer le cerf-volant
Sur les ocres dansants du Cap Diamant
Au devant des chalands et des fous de bassan

L’Île d’Orléans

Repère d’estivants
Repos de goélands
Square du continent
Jardin du Saint-Laurent

© Isabelle Crépeau, 2014

Hiver d’été

Libellule océane

Libellule océane 3

Laisser fondre l’hiver
Sur des bancs de grès blancs
Adoucir son regard
Sur plans de turquoises
S’enflammer de lumière
Dans flancs diaphanes
Des tropiques insulaires
Et des garrigues de corail

Braver les éclairs solaires
Et les orages d’écumes
Fendre les remous d’arène
Et les flots de bataille
Pour cueillir
Sur un écueil d’émeraudes
La libellule océane
Des lagunes d’étoiles

Et dans le refrain des ondes
Être sirène de sel
Le temps d’une vague
Le temps d’un ressac
Le temps d’un reflet
Et d’une halte

© Isabelle Crépeau, 2014